Les qualités nutritionnelles du pain !

Capital Santé
Notre pain... absolument Quotidien
Les qualités nutritionnelles du pain
La qualité nutritionnelle du pain : Mission pour toute la filière céréale (Blé, Farine)
La qualité nutritionnelle du pain : Mission pour toute la filière céréale (Le Pain)
 
 
La bonne ration quotidienne de pain apporte, à elle seule, tous les éléments nutritifs de base au grand complet.
 
Des glucides complexes
 
Les glucides complexes présents dans les céréales, le pain, les féculents et les légumes secs fournissent de l’énergie « longue durée ».

Lentement absorbés par l’organisme, ils permettent d’éviter la sensation de faim. Le pain agit donc comme un concentré nutritionnel à retardement.

Dès le petit déjeuner, il agit comme un régulateur qui secoue la fatigue, donne de l’entrain pour toute la journée et induit une sensation de satiété durable et donc une consommation plus raisonnable aux repas suivants. Il permet ainsi de tenir jusqu’à midi sans le fameux « coup de pompe » de onze heures, passage à vide qui disperse l’attention des écoliers dans la deuxième moitié de la matinée
 
« N’oublions pas que notre cerveau a besoin, pour son fonctionnement, de beaucoup de glucides : l’équivalent de 4/5 eme de baguette environ chaque jour » déclare Le Dr Jacques FRICKER, lors des Entretiens de Bichat 2004.
 
 
Le rôle des céréales dans la satisfaction des besoins énergétiques ne se limite pas aux glucides.
Elles jouent en effet un rôle clé dans rapport de protéines végétales. Elles sont les aliments les plus efficaces pour équilibrer l’apport entre protéines animales et végétales puisque les légumes secs sont peu consommés.
 

Des Protéines

 
Les protéines d’origines végétales sont essentielles à la croissance des enfants et des adolescents. Elles sont constituées d’éléments qui participent à la construction et à l’entretien des muscles par exemple.

Elles sont aussi les aliments les plus efficaces pour équilibrer l’apport entre protéines animales et végétales, puisque les légumes secs sont peu consommés.
 
 
Des Fibres
 
Ces fibres (ou glucides non digestibles), dont la quantité varie selon les pains et selon le taux de minéralité des farines, favorisent la digestion et régulent le transit intestinal. Les fibres alimentaires sont impliquées dans la prévention de diverses pathologies (maladies cardiovasculaires, cancers etc…) Elles auraient aussi des effets bénéfiques sur le cholestérol et la régulation du diabète.
 
Des Vitamines, des Minéraux et des oligo-éléments.
 

Les céréales sont parmi les sources les plus importantes de magnésium et d’oligo-éléments.

Le pain contient, également, des vitamines du groupe B qui participent au bon fonctionnement du système nerveux, de la vitamine PP et vitamine E (plus présente dans les farines moins raffinées). Riche en sels minéraux, (calcium, phosphore, magnésium et potassium) ce pain est une source intéressante de fer, zinc, cuivre et manganèse.

Ces micro-nutriments, comme les fibres, sont concentrés dans les enveloppes du grain de blé, c’est la fraction non énergétique

 
Index Glycémique (IG)
 

L’index glycémique(IG), c’est la capacité d’un aliment à faire grimper le taux de sucre dans le sang (glycémie) de manière plus ou moins importante et prolongée.

De quoi dépend l’IG ?

Tout d’abord, plus il est bas, mieux c’est. Ensuite plusieurs paramètres, simples ou complexes, influent sur son taux.

 
Par exemple : la nature chimique des glucides concernés, leur origine botanique, l’activité gastrique de la personne, le mode de cuisson de l’aliment, son degré d’hydratation et quel type d’aliment (fibres, lipides autres glucides, etc) est ingéré en même temps.

Pour disposer d’un classement de référence, plusieurs IG ont déjà été établis. Il en va ainsi du glucose (IG de 100), du fructose (sucre des fruits ; 23), du miel (73), de la pomme et de la poire (36), des cerises (22), de certains féculents (pomme de terre : 56, mais en purée : 80 !).
 
Et pour le pain ?… français, bien sûr !
 

Si l’on s’en tient aux pains, récemment des données plus précises que les premiers chiffres avancés, voici quelques années (qui reposaient sur l’analyse de pains américains*), ont donné lieu à la classification de plusieurs spécialités françaises.

Ainsi la baguette courante affiche un IG de 78, la boule à la levure, de 81 ; la boule au levain, de 80 ; la boule de pain complet, de 85, et la mieux placée reste la baguette de tradition française, avec son IG de 57.

Plus étonnant : l’association baguette courante + jambon + beurre ne titre que 59 !

* Les pains américains sont enrichis en sucres et Matières Grasses, à la grande différence des pains français, qui ne le sont pas.

 
 
BON A SAVOIR : Consommer un aliment au cours d’un vrai repas (par opposition au grignotage) fait baisser l’Index Glycémique.
 
L’habitude de manger du pain à table, et à chaque repas, est dès lors à encourager.
 

Donner aux enfants l’habitude de manger du pain quand ils ont faim est une bonne façon, de les aider à limiter les aliments trop sucrés et trop gras qu’ils ont tendance à consommer en excès. Or la courbe de l’obésité infantile en France connaît depuis dix ans une hausse inquiétante. Il est urgent de leur redonner l’habitude de manger du pain pour rééquilibrer en douceur leur alimentation.

 
Lire la suite »
 
Moulin Gueguen, Malestroit - Tel : 02 97 75 20 11 - RCS Vannes B 310 838 974
----------------------------------------------------------------------------
Amélioration, Hébergement : Modules Web Modules Web : création de site Internet professionnel